"Cyrano" de Edmond Rostand par la Compagnie Miranda : Moteur... Action... Panache !

À voir si : vous avez le cœur léger et passionné

Du 5 au 28 juillet 2019 à 14h
au Festival OFF d’Avignon
au Théâtre du Balcon

© Johanna Astier

© Johanna Astier


“J’ai décidé d’être admirable en tout, pour tout”

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand


Sacré panache que cette mise en scène-là : le « Cyrano » de la Compagnie Miranda revisite le chef-d’œuvre de Rostand en le transposant au cœur d’un tournage des années 1910-1920. Charme, élégance et émotions sont à l’affiche.

Quand Cyrano surgit (un Thierry Surace très habité), le nez masqué comme une « gueule cassée », le décor est planté. Il est bel et bien un héros comme dans la pièce originelle mais celui d’un autre temps de l’Histoire. Éternelle, intemporelle, cette histoire fabuleuse se joue alors sous nos yeux. Nous sommes en plein tournage - chut !

La mise en scène virevoltante participe de la fougue du poète au grand nez, ici, star au firmament de ce film extrêmement raffiné.
— Apartés

Une mise en scène virevoltante, émouvante et ravissante



Ce qui frappe tout de suite, c’est l’esthétique de cette mise en scène à la superbe scénographie et à l’énergique direction d’acteurs chorégraphiée. Aussi fine que la moustache de Christian (parfait Julien Faure)- imitation Douglas Fairbanks - est fine. On se délecte alors d’autant plus de ce texte mythique, ici ravivée par le jeu élégant de chaque protagoniste et le romantisme de cette époque au parfum suranné. Roxane est une Louise Brooks à la blondeur précieuse (pétillante Jessica Astier), De Guiche, un Éric von Stroheim majestueux (merveilleux Jérôme Schoof) et Ragueneau, un Stan Laurel adorable (autant que son interprète Thomas Santarelli). Les changements virevoltants de décor à vue participent de la fougue du poète au grand nez, ici, star au firmament de ce film extrêmement raffiné.

Une pièce chorale ressuscitant le romantisme des troupes de théâtre façon Capitaine Fracasse

Avec sept comédiens sur scène, un tourbillon de personnages, des décors changés à vue, une musique d’ambiance jouée sur scène par les acteurs eux-mêmes, la Compagnie Miranda fait vivre un moment de pur théâtre aux spectateurs. Celui que l’on croirait sorti du chapeau, le théâtre de tréteaux, celui des saltimbanques qui, autrefois, parcouraient les routes et jouaient dans les villages. L’atmosphère du rêve est là. Et l’envie de s’y abandonner est totale. Bravo à cette merveilleuse troupe qui garde l’esprit du sublime tant recherché par Cyrano…

Claire Bonnot

"Cyrano" de Edmond Rostand par la Compagnie Miranda, mise en scène par Thierry Surace et collaboration artistique de William Mesguich

Durée : 1h20